Environnement

Le développement durable : une priorité pour notre industrie

« Le développement durable est un développement qui répond aux besoins du présent sans compromettre la capacité des générations futures à répondre à leurs propres besoins » - Commission mondiale sur l'environnement et le développement (la « Commission Brundtland », 1987).

Qu’est-ce que cela signifie pour nous ?

Les savons, les détergents et les produits d'entretien contribuent de façon cruciale à la propreté et l'hygiène dans les foyers et dans les lieux accueillant du public comme les écoles et les hôpitaux, les hôtels et les restaurants. De plus, ils entretiennent et rénovent nos biens et contribuent globalement à notre bien-être. Ils sont essentiels à la santé et à la qualité de la vie, et font donc partie intégrante du développement social, l'un des trois piliers du développement durable. 

Mais ces produits consomment également de l'énergie et de l'eau, pour leur production mais surtout lors de leur utilisation. L'utilisation de ces produits représente de loin la plus grande partie de l'« empreinte », de l'impact environnemental total d'un produit, depuis sa conception et sa fabrication jusqu'à son utilisation et son élimination. C'est pourquoi il est si important que les consommateurs sachent comment utiliser ces produits de façon responsable, afin qu'ils puissent profiter pleinement des avantages qu'ils apportent, sans gaspiller de précieuses ressources. (*) 

(*) Source : www.cleanright.eu

Que fait le Group RIEM ?

Le Group RIEM est un des premiers membres de la version 2010 de l'A.I.S.E. « Charter for Sustainable Cleaning ». Nous nous engageons pleinement à respecter les principes du développement durable et travaillons en permanence pour améliorer l'efficacité et la durabilité de nos activités industrielles et logistiques, et pour utiliser des composants plus respectueux de l'environnement. 

 

Recyclage Aérosols

Aérosols = Respectueux de l’environnement ? Oui !

Fait n° 1 : Depuis 1990, les gaz propulseurs des aérosols ne sont plus considérés comme nocifs pour la couche d’ozone.

Le protocole de Montréal a été signé en 1987. Cet accord international visant à la suppression de la production et de l’utilisation des CFC et d’autres produits chimiques considérés comme nocifs pour la couche d’ozone est entré en vigueur en Europe, le 31 décembre 1989.

Depuis 1981, le Group RIEM a volontairement éliminé les CFC en tant que gaz propulseurs de ses aérosols.

Fait n° 2 : l’acier est le matériau d’emballage le plus recyclé en Europe.

Il est facile de comprendre pour quelle raison près de 70% (*) des emballages en acier sont recyclés en Europe, bien plus que n’importe quelle autre matière d’emballage.

  • L’acier est magnétique, ce qui en fait la matière la plus facile et la plus économique à trier et à récupérer.
  • Quand vos déchets ménagers sont recyclés, ces mêmes propriétés magnétiques permettent de séparer facilement les emballages en acier des cartons, plastiques et autres matières.
  • Contrairement aux autres matériaux, l’acier ne perd pas en résistance ni en qualité, quel que soit le nombre de fois où il est recyclé.
  • L’acier est recyclable indéfiniment.
  • Des procédures bien établies lors de la collecte et de la récupération de l’acier garantissent un recyclage optimal.

Les boîtiers aérosols utilisés par le Group RIEM ne contiennent pas moins de 60% de matière recyclée.

L’acier est «fait pour être recyclé» (*)

Pour obtenir de l’acier, il suffit de recycler de l’acier ! Le processus de recyclage est associé au processus de production, cela veut dire que chaque usine de production d’acier est également une entreprise de recyclage qui produit de l’acier neuf en économisant de précieuses ressources.

Plus de recyclage = moins de CO2 (*)

Lorsque l’on utilise de l’acier neuf issu du recyclage plutôt qu’à partir de matières premières primaires, l’industrie d’emballages métalliques réduit ses émissions de CO2. 
En fait, chaque objet fabriqué à partir d’acier d’emballage recyclé permet d’économiser deux fois son poids en CO2.

En bref : plus de recyclage = moins d’émissions de CO2.

 

(*) Source : Association of European Producers of Steel Packaging

 
Retour en haut de la page